Features

25 milliards pour relancer Camair-Co

justice-Camair-Co-2

Une convention de prêt signée mardi à Yaoundé entre l’Etat du Cameroun et un pool de banques locales pour financer le plan de relance de la compagnie aérienne nationale.25 milliards de F. C’est le montant que la compagnie nationale Camair-Co vient de recevoir  pour son plan de relance.

Avec au programme, l’achat de nouveaux aéronefs et autres équipements importants. Cela rêve s’est concrétisé mardi à Yaoundé au cours d’une cérémonie de signature d’une convention d’un prêt entre l’Etat du Cameroun et un pool de banques, avec comme chef de file, Ecobank. Les autres institutions bancaires étant Afriland First Bank, la CBC et UBA. Le ministre des Finances (Minfi), Alamine Ousmane Mey, qui représentait l’Etat du Cameroun, a indiqué que les 25 milliards constituent la première phase du financement, les besoins de la compagnie étant estimés à 30 milliards de F, d’après l’élaboration du business-plan. Le contrat s’est fait en présence du directeur général de Camair-Co, Jean-Paul Nana Sandjo et   l’administrateur directeur général d’Ecobank, Mustapha Fall ainsi que les parties prenantes de cette importante opération.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La cérémonie a été ponctuée par le cérémonial de paraphes, la signature et l’échange des documents entre les différents partenaires. Un toast a été porté en l’honneur de l’étoile. Pour le Minfi, « cette célébration fêtée au sol pour une activité qui se produit dans les airs est significative et d’une grande importance pour une étoile qu’on voudrait voir voler plus haut et plus loin ». Avec ce financement, il est question que Camair-Co se dote de nouveaux  aéronefs et porte sa flotte à 9 appareils, selon le Dg de l’entreprise. Il est également attendu une organisation interne digne de ce nom. Le ministre a évoqué les débuts de la compagnie, qui selon lui, a fonctionné avec un nombre d’avions raisonnable pour un début. Aujourd’hui, le gouvernement voudrait qu’elle aille plus loin avec des moyens modernes et notamment un financement bancaire national. A ce titre, le Minfi a tenu à saluer l’accompagnement des institutions bancaires impliquées dans cet investissement. Sans oublier de rappeler le rôle que le gouvernement a joué afin de rassurer le système bancaire pour ce secteur difficile.

Le Dg de Camair-Co, lui, s’est dit pleinement satisfait de la mobilisation de  ce  financement. Un travail laborieux a été effectué par le gouvernement et les  banques participantes. Selon Jean-Paul Nana Sandjo, le projet est porteur. La balle est donc dans le camp de la compagnie. « Il est question pour nous maintenant de tout mettre en œuvre afin de rembourser le prêt sans problème », dira-t-il. Mustapha Fall a, quant à lui, rappelé l’importance des banques locales dans l’investissement des projets de l’Etat. « Nous sommes heureux de donner de nouvelles ailes à l’étoile du Cameroun », a-t-il conclu.

Josy MAUGER

Populaires cette semaine

To Top