Features

23 spécialistes chirurgiens orthopédistes et traumatologues pour 23 millions de Camerounais

Maladies-coeur-cardiologie-de-shisong-chirurgiens

Les 23 spécialistes en chirurgie orthopédique et traumatologique que compte le Cameroun se sont retrouvés vendredi 15 mai dernier à Yaoundé dans le département du Mfoundi, région du centre afin d’aborder les difficultés et perspectives liées à leur métier.

C’était à la faveur du 4ème congrès annuel des chirurgiens traumatologues et orthopédistes du Cameroun. Au terme de la rencontre, le constat posé par l’un de ces spécialistes est quelque peu alarmant. « Cette assemblée générale se tient au moment où nous avons une traumatologie particulière dans notre pays. Au Nord il y à la traumatologie de guerre ; Nous préparons la coupe des nations, il y a toute une traumatologie évènementielle ; les gens qui vont arriver à Douala, qui irons à Limbé, qui irons à Bafoussam pendant la coupe des nations, ils risquent des accidents de circulation sur la route. Il faut que le citoyen camerounais s’approprie la traumatologie. 23 sur 23 millions ça fait 01 orthopédiste pour 01 million d’habitant. C’est trop petit. Il faut faire des efforts pour augmenter ce nombre » ; a indiqué le Prof. Jean Bahebeck, Président de la  société camerounaise de chirurgie orthopédique et de traumatologie.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Petit rappel effectué par un autre participant au sortir de l’Assemblée générale des chirurgiens traumatologues et orthopédistes du Cameroun; « l’orthopédie est une spécialité chirurgicale pratiquée par un chirurgien orthopédiste. Elle concerne le traitement de toutes les affections de l’appareil locomoteur (os, articulations, muscles, tendons et nerfs). Elle comprend le traitement chirurgical des affections des membres supérieurs (épaule, coude et main), des membres inférieurs (hanche, genou et pied) et du rachis. La spécialité traite essentiellement des maladies des articulations, os, tendons, ligaments et nerfs des membres. Elle intervient le plus souvent pour prendre en charge les traumatismes et les maladies dégénératives comme l’arthrose ».

Patrick Dongo

Populaires cette semaine

To Top