Features

21 milliards de F pour l’assainissement de Yaounde

femme-Yaounde-Capitale-bars-Cameroun-Opération-épervier-attentats

Les fonds seront investis dans la 2e phase d’un projet lancé en 2002 et relatifs entre autres à la lutte contre les inondations.Plus de 21 milliards de F. C’est la somme qui a été retenue pour le financement de la deuxième phase du Projet d’assainissement de Yaounde (PADY2). Ce projet financé par le gouvernement, la Banque africaine de Développement, l’Agence française de Développement et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) entre autres, servira au développement des infrastructures et d’assainissement, au renforcement des activités d’hygiène et de santé des populations de Yaoundé et à l’appui aux structures d’intervention et de gestion du projet. C’est ce qui ressort de la deuxième session du Comité de suivi et de concertation du PADY2, et du lancement officiel des activités financées par le FEM qui ont eu lieu hier à Yaounde.

Cette session présidée par Jean Ngougo, adjoint au délégué du gouvernement à la Communauté urbaine de Yaounde (CUY), a connu la présence des parties prenantes : les représentants de l’administration, des municipalités, du secteur privé et de la société civile, qui vivent au quotidien les problèmes des populations. Selon le coordonnateur du PADY2, Gérard Essi Ntoumba, cette phase couvre la période allant de janvier à décembre 2015. « Le financement de la première phase a permis l’assainissement de 3,5 km, sur un total de 9,4 km du lit principal du Mfoundi. La présente phase du PADY s’attèlera à réaliser les travaux nécessaires à l’assainissement adéquat des 5 km restants sur le cours principal, et des 6,4 km constituant le linéaire total des quatre affluents du Mfoundi », a-t-il confié.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

La CUY qui assure la maîtrise d’ouvrage aura donc pour tâche, de développer les infrastructures d’assainissement, d’améliorer le cadre de vie des populations à travers le renforcement des capacités en hygiène et santé. Sans oublier l’appui institutionnel des structures d’intervention telles que la CUY, les sept communes d’arrondissement de Yaounde et les cellules d’exécution du PADY 2 entre autres.

Les activités financées par le FEM permettront selon le coordonnateur de contribuer au drainage des eaux pluviales, à améliorer des conditions de vie de populations et à renforcer les capacités des acteurs du secteur. Quant au PADY, il a vu le jour en 2002 et a pour objectif de participer à l’amélioration de la santé des populations et à la réduction de la pauvreté en milieu urbain à travers la diminution des effets des inondations qui perturbent les activités socio-économiques de la ville.

Assiatou NGAPOUT

Populaires cette semaine

To Top