Features

209 demandes examinées pour l’Aide publique à la communication privée

ssa-tchiroma-Bakary-Télévision-confťrence-de-presse-communication

La 13e session de la Commission nationale s’est tenue Jeudi sous la présidence du ministre Issa Tchiroma Bakary à Yaoundé.

Ce sont 209 demandes d’accès au bénéfice de l’aide à la communication privée que les membres de la Commission nationale ont examiné jeudi au ministère de la Communication. C’était sous la direction du président de ladite commission, Issa Tchiroma Bakary. Sont concernés par cette aide, la communication générale, les médias en ligne, les chaînes de télévision, les réalisateurs, les imprimeries, les radios commerciales et communautaires, les organisations professionnelles et la presse écrite.

Les dossiers des bénéficiaires ont été retenus en fonction de certains paramètres. « Nous avons établi d’un commun accord une grille de décryptage et celle-ci est appliquée en fonction des médias ayant déposé des dossiers de demande d’aide. Nous l’avons fait de manière très équitable, très impartiale et nous sommes très heureux d’annoncer que par rapport à l’année dernière, il y a eu un peu plus de demandes », a expliqué le président de la Commission. Et de poursuivre : «  Nous avons procédé à l’examen et nous avons décidé d’attribuer de l’aide conformément aux résultats qui nous parviennent à la suite du décryptage de la grille que nous avons appliquée aux uns et aux autres ».

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon Issa Tchiroma Bakary, cette aide publique à la communication privée traduit les efforts du gouvernement camerounais à disposer d’une presse de qualité pourvoyeuse d’emplois même si, cette presse est encore entravée de certaines pratiques qui n’honorent pas le métier à l’instar de la manipulation, de la diffamation. Et c’est pour cette raison que les mesures tendant à renforcer la viabilité économique des médias doivent être accompagnées de mesures d’assainissement du secteur de la presse. «Il est question pour les régulateurs, de manière générale, au niveau de cette commission en particulier, de faire en sorte que, ne reçoivent de l’aide que ceux qui respectent les principes de l’éthique, de la déontologie et qui exercent la profession conformément aux enseignements reçus par les professeurs», a-t-il ajouté.

Concernant les médias retenus, le président de ladite Commission rassure : « Nous avons examiné 209 dossiers et je ne saurais vous dire combien ont été retenus. C’est au terme du travail mené par le secrétaire permanent que vous saurez exactement. Mais j’annonce que nous donnerons une conférence de presse la semaine prochaine pour dire tout ce que nous avons fait, combien de dossiers ont été éligibles et pourquoi certains ont été écartés».

© Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG | Cameroon Tribune

Populaires cette semaine

To Top