Features

2.000 soldats supplémentaires à l’Extrême-nord

camerounais-armée-boko-Haram-deux-soldats

Quelque 2.000 soldats supplémentaires seront déployés pour lutter contre Boko Haram dans la région de l`Extrême-Nord du Cameroun, en proie à une vague d`attentats-suicides ces derniers jours, a rapporté mardi la radio d`Etat.

« Près de 2.000 soldats supplémentaires seront déployés dans la région de l’Extrême-nord », a rapporté la Cameroon Radio-Television (Crtv), sans donner de précision sur la date de ce déploiement.

Il portera officiellement à 8.500 le nombre de soldats envoyés dans cette région pour combattre les insurgés de Boko Haram qui y mènent depuis deux ans des raids meurtriers et des enlèvements. Ce déploiement s’inscrit dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité prises après cinq attentats-suicide sans précédent en deux semaines dans l’Extrême-Nord.

Depuis dimanche, sept personnes ont encore été tuées, dont trois décapitées, dans la région lors d`attaques menées par les islamistes. Les autorités de l`Extrême-Nord -ainsi que d`autres régions camerounaises – ont également interdit le port du voile islamique intégral.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Le président nigérian Muhammadu Buhari se rendra mercredi au Cameroun pour s`entretenir avec son homologue Paul Biya de la lutte contre Boko Haram. Cette visite « a pour but de construire une alliance régionale forte pour affronter Boko Haram », selon un porte-parole de la présidence nigériane, Garba Shehu.

Le déploiement de la Force d`intervention conjointe multinationale (MNJTF) avait été annoncé d`ici au 30 juillet. Cette force régionale a son siège à N`Djamena et doit compter 8.700 militaires, policiers et civils, fournis par le Nigeria, le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Bénin.

De son côté l`armée tchadienne, en première ligne dans une coalition mise sur pied début 2015 (qui comprend aussi le Nigeria, le Cameroun et le Niger), a lancé une vaste opération militaire sur les îles du lac, où de nombreux insurgés, affaiblis dans leurs fiefs nigérians, s`étaient repliés ces derniers mois.

Camerounlink

Populaires cette semaine

To Top