Features

Extrême-Nord : 11 terroristes de Boko Haram liquidés par l’armée

Guerre-militaires-soldat_camer_aufront_kolofata_boko_haram-forces-de-défense

Ils sont tombés au cours des opérations menées par la FMM et le Btap. Le 7 mai 2016, aux environs de 18h, des éléments de la Force Multinationale Mixte (FMM), appuyés par des membres des comités de vigilance, ont tendu une embuscade aux terroristes de Boko Haram dans les parages du village Homeka. Bilan des courses, sept membres de Boko Haram travaillant pour sa branche logistique, ont été tués au cours des affrontements.

«Nous avons également récupéré des motos et les marchandises qu’ils transportaient », confirme une source sécuritaire au sein de la FMM. «C’est par là qu’ils passent avec les marchandises pour ravitailler leurs complices», explique un membre d’un comité de vigilance local. Déjà, dans la nuit du 05 mai 2016, un terroriste de Boko Haram avait été tué par des éléments de la Force Multinationale Mixte (FMM) dans la localité de Kouloubia, non loin de Limani.

«Il faisait partie d’un groupe de cinq terroristes. Ils sont tombés dans l’embuscade, mais 4 sont parvenus à se dégager», poursuit la source au sein de la FMM. Mais au cours de cette opération, un fusil de marque Kalachnikov a été saisi. Par ailleurs, le 02 mai 2016, trois terroristes de Boko Haram, qui avaient volé des boeufs dans la localité de Grea près de Kolofata, ont été abattus par des éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR). Au total, en une semaine, ce sont 11 membres de Boko Haram qui ont été éliminés par les forces de défense et de sécurité.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon des sources sécuritaires, ce bilan est bien plus élevé. Pour s`en convaincre, elles invoquent une opération menée dans la localité de Kambalam au Nigeria par des éléments du Bataillon des troupes aéroportées (Btap) stationnés à Achigachia au cours de laquelle une dizaine de terroristes auraient été éliminés. Si la pression est maintenue contre Boko Haram sur les différents fronts, la secte parvient toujours à semer la désolation chez les populations.

Les habitants de Taher, bourgade située non loin de Mora où sont pourtant stationnés plusieurs contingents, sont les dernières à avoir payé un lourd tribut. Dans la nuit du 03 mai 2016, des terroristes se sont introduits dans le village, ont pillé le magasin d’un GIC où étaient stockés de denrées alimentaires. Ils ont également incendié le véhicule d’un certain Abakar. Pis, ils ont tué les nommés Bladi Namba, Zeinapa Abisso et Abbakey.

© Source : L`Oeil Du Sahel

Populaires cette semaine

To Top