Features

Le Gouvernement fixe à 1000 Fcfa, le montant de la hausse des allocations familiales

Allocation-familiale

Contrairement aux prix du carburant dont la baisse à la pompe avait été effective peu de temps après l’annonce du Chef de l’Etat Paul Biya, le nouveau montant des allocations familiales fixé ce jeudi 14 janvier 2016, n’entrera en application qu’après un décret du Président de la République.

Dans son traditionnel message à la Nation le 31 décembre 2015 à l’occasion de la nuit de la Saint Sylvestre et du nouvel An 2016, Paul Biya, le chef de l’Etat avait demandé au Gouvernement de revoir à la baisse les prix du carburant à la pompe et par ailleurs, de revoir à la hausse le montant des allocations familiales versées aux travailleurs. «Ces mesures prendront effet dès le 1er janvier 2016» avait précisé le Chef de l’Etat.

Deux semaines après ce discours, seule la mesure relative à la baisse des prix du carburant à la pompe est effective. La seconde mesure, plus complexe dans son application, reste encore dans le registre des promesses. Mais, un pas géant dans son application a été franchi ce jeudi 14 janvier 2016 du coté de Yaoundé.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En effet, au terme d’une réunion de la Commission nationale consultative du travail tenue ce jour, le gouvernement a décidé que le taux des allocations familiales versées aux travailleurs au Cameroun, passe de 1800 Fcfa à 2800 Fcfa par enfant. Soit une augmentation de 1000 Fcfa. Dans le Communiqué final publié au terme des travaux, il ressort que le nouveau taux a été fixé de manière consensuelle. Et pourtant, selon nos sources, les pouvoirs publics et les syndicats ont eu du mal à s’entendre sur le montant de la «Bonne année» du Président de la République. Certains syndicalistes avaient fixé la barre à 6000 Fcfa, compte tenu du coût de la vie assez élevé au Cameroun. Le Ministre du Travail et de la sécurité sociale, Grégoire Owona, a mis un terme aux débats en fixant le taux a 1000 Fcfa, finalement accepté par la majorité de participants à la réunion.

Mais, avant d’entrer en application, la hausse des allocations familiales doit être entérinée par un décret du Chef de l’Etat. Le temps du président de la République n’étant pas le temps du camerounais lambda, les bénéficiaires risquent encore d’attendre pendant longtemps !

Adeline Atangana

 

Populaires cette semaine

To Top