Features

1 440 poulets meurent de manière suspecte à Bayangam et Bafoussam

elevage_poulets_volailles_malades_grippe-aviaire

Alors que les producteurs de poulets et les vendeurs d’œufs envisageaient de faire une marche vers les services du Gouverneur de la Région de l’Ouest à Bafoussam, en protestation contre l’interdiction de sortie qui frappe leurs produits, quelques informations données lors d’une communication anticipée par le maître des lieux viendront stopper leur ardeur.

En effet, selon le quotidien Mutations du jeudi 2 juin 2016, les mesures de sécurité prises il y  deux jours par les autorités locales sont dues au décès suspect de 40 et 1400 poulets, respectivement sur un marché à Bafoussam et dans une ferme du Chef supérieur de Bayangam. «Cette situation nous a effrayés et nous avons pris la décision pour que rien ne sorte de la Région de l’Ouest, pour permettre de connaitre effectivement ce qui s’est passé du côté de Bayangam. Il semble que les vaccinations n’ont pas été effectuées dans cette ferme-là», indique le Gouverneur de l’Ouest.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

En attendant les résultats des échantillons prélevés sur ces poulets morts, et acheminer  dans un laboratoire basé à Yaoundé, il est question de rester prudent. «Ce que nous sommes en train de faire, c’est pour protéger les populations. Et par ricochet, éviter l’introduction de cette maladie à l’Ouest. A Bayangam, nous avons pris des mesures strictes. Notamment, aucun matériel ni volaille ne sort ou entre», précise Augustine Awa Fonka.

Cette sortie officielle du Gouverneur de la Région de l’Ouest, Augustine Awa Fonka, lui a permis d’éclairer la lanterne de ses interlocuteurs au sujet d’une dizaine de camions de 15 et 20 tonnes transportant des œufs frais qui ont été bloqués à l’entrée de la  ville. Aussi, 1200 autres sujets ont été abattus et incinérés le mercredi 1er juin, renseigne le journal.

Lore E. Souhe

Populaires cette semaine

To Top