Features

08 enfants enlevés à DIR

Dir-enfants-disparus-Briqueterie

Ils ont été raptés les 10 et 11 juillet 2015 par des individus armés. Les éléments de la gendarmerie de l’arrondissement de Dir, dans le département du Mbéré, sont depuis le 13 juillet dernier aux trousses d’une bande d’hommes armés qui a semé la terreur dans la localité. En effet, huit enfants de deux localités de Dir ont été pris en otage les 10 et 11 juillet.

«Nous souffrons ici d’un problème très grave ; le manque de collaboration avec les populations. C’est le dimanche 12 juillet à 17h qu’on m’a informé de ces enlèvements alors que les trois premiers ont été enlevés vendredi 10 juillet dans la zone pâturable de Mbah et les cinq autres, dimanche 11 juillet à Bindiba», relate Dandi Eloi Gandaf, sous-préfet de Dir, joint au téléphone.

«Certainement qu’ils voulaient d’abord négocier avec les ravisseurs et comme ça n’a pas marché, ils se sont retournés vers nous. Dès que j’ai été saisi, j’ai immédiatement informé le commandant de brigade qui est descendu sur le terrain avec ses hommes. Pour l’instant, ils continuent la fouille dans la brousse en vue de retrouver ces enfants. Les parents ont un numéro de téléphone avec lequel ils communiquent avec les ravisseurs, mais ils refusent de nous le communiquer. Autant de choses qui rendent notre travail difficile, particulièement ce manque de collaboration», s’indigne l’autorité administrative.

16 MILLIONS

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Selon nos informations, les  ravisseurs sont constamment en contact avec les parents des enfants enlevés, auxquels ils auraient exigé 2.000.000 Fcfa par enfant. Soit un total de 16 millions. Toujours selon nos informations, tous les enfants enlevés sont les fils d’éleveurs Bororos. Des sources pensent qu’il s’agit d’un groupe de réfugiés centrafricains venus de l’Est Cameroun. «Tout laisse croire que les ravisseurs ont eu le temps d’étudier le terrain, car ils ont seulement ciblé les enfants des bergers. J’ai l’impression que ces parents veulent déjouer les autorités afin de payer la rançon, car depuis un certain temps, on les voit traverser avec leurs bétails pour aller vendre dans la localité de Ndokayo, à l’Est du Cameroun.

Ils savent que s’ils vendent ici à Dir, les gens sauront que c’est pour payer la rançon et le sous-préfet sera au courant », souligne un habitant de Bindiba, joint au téléphone. En tout cas, dans le cadre de l’enquête qui a été ouverte à cet effet, cinq suspects ont fait objet d’une interpellation par la gendarmerie. Pour le moment, le sous-préfet et ses hommes mettent tout en oeuvre afin de retrouver ces enfants qui ont certainement passé la fête du Ramadan dans des conditions difficiles et loin de leurs parents.

Liste des enfants enlevés

  1. Bouba Doubé, 6 ans
  2. Ayouba Tabé, 13 ans
  3. Ousmanou Djogoua, 9 ans
  4. Hamidou Kalaldi, 13 ans
  5. Adamou Daddi, 7 ans
  6. Youssoufa Ousmanou, 10 ans
  7. Un fils d’allahdji Idrissa Barbé à Dindiba
  8. Un fils d’El Hadj Mamoudou à Mbéla

Populaires cette semaine

To Top