Features

Éliminatoires CAN Juniors 2015: Le destin des bébés Lions se jouera à Cape Town

éliminatoires-de-la-Coupe-d’Afrique-des-nations

Privée de Fabrice Olinga, habitué de la sélection A et qui a refusé d’honorer sa convocation, la sélection nationale junior a été tenue en échec samedi au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé par l’Afrique du Sud (1-1) à l’occasion du match aller comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de la catégorie. Un nul qui hypothèque les chances de qualification des Lionceaux dans cette campagne qualificative dont l’épilogue aura lieu dans deux semaines au pays arc-en-ciel. 

Un match nul et une pluie d’interrogations. L’avenir de la sélection nationale Juniors dans cette campagne qualificative semble se dessiner en pointillé. Surtout après la rencontre de samedi dernier. Malgré son contingent de joueurs professionnels sevré de Fabrice Olinga, le Cameroun a été incapable de faire plier l’échine à son homologue sud-africain. En dehors de cette apparente maîtrise du match en première période suivie de quelques coups d’éclats lors de la seconde, le maigre public qui a fait le déplacement du stade Ahmadou Ahidjo n’a presque rien eu à se mettre sous la dent. Entre manque de cohésion, indiscipline tactique dans certains compartiments et remplacements infructueux, ce match aller a donné à voir plusieurs lacunes tant sur le plan de l’organisation du jeu que sur l’esprit de victoire qu’on attendait des bébés Lions. Même si le coach Souleymanou Aboubakar, en bon encadreur, estime que parler de mauvaise opération, c’est un peu exagéré. Pour lui, ce résultat n’est que la conséquence d’une préparation hachée. 

« Nos adversaires sortent de quatre matches amicaux à travers l’Afrique de l’ouest pendant que nous sommes ici à Odza. On aurait aussi aimé aller nous frotter aux autres, parce que vous voyez, il y a beaucoup de jeunes qui découvrent le football. Jouer contre les équipes de la ligue professionnelle n’est pas suffisant », se plaint-il. Et de rassurer que « jouer un mauvais match et en sortir avec un nul (1-1), ce n’est pas mauvais. On peut aussi aller les gagner chez-eux ». C’est donc un secret de Polichinelle que de dire que les Lionceaux vont affronter le match retour avec une certaine pression. Non seulement les Bafana Bafana joueront à domicile, mais ils auront suffisamment décelé les insuffisances de cette équipe camerounaise dont la constitution du Onze type a été un véritable parcours du combattant pour le staff technique. Tenez par exemple, les joueurs de Coton sport sont arrivés mardi, ceux de la légion étrangère, jeudi. Du coup, « bâtir une équipe avec ces retards n’a pas du tout été facile. Donc, nous manquons la cohésion. Nous n’avons pas reconnu nos joueurs sur l’aire de jeu. Ce n’est pas de cette façon qu’ils ont l’habitude de jouer. Moi je pense que c’est une bonne leçon pour eux, et ça va leur permettre de bien préparer le prochain match », s’indigne Souleymanou dont les poulains avaient pourtant tenté d’imposer leur diktat sur les Sud-africains pendant l’heure de jeu avant de fléchir. 

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Supériorité numérique 

La lumière est venue d’Achille Etémé Adamou qui a ouvert la marque à la 47e minute, juste au retour des vestiaires des deux équipes, suite à une excellente volée acrobatique au point de pénalty, après un service magistral du flanc gauche de la défense sud-africaine de Pierre Kundé Malong, qui sera remplacé spontanément sur le coup par Ephraïm Yosanguim au regret du public (1-0). Mais très vite, l’équipe locale va baisser la garde, enchaînant mauvaises relances, cafouillage au milieu de terrain et maladresse des attaquants incapables de tromper Dumisani Msibi, le portier des Bafana, exclu à la 80e minute suite à un acte d’antijeu. Profitant de ce moment de relâchement, les visiteurs vont répliquer moins de vingt minutes plus tard. L’égalisation porte la griffe de Siyanda Ngubo sur un service de Pule Maraisane (1-1). Une véritable récompense pour les Sud-africains après les efforts fournis en première manche aux dépens d’une sélection camerounaise, presque physiquement diminuée et en manque d’inspiration. 

N’eût été la grande classe d’Ondoa Ebogo, le portier camerounais du Fc Barcelone B, le Cameroun aurait bu la tasse, malgré sa supériorité numérique. C’est sur ce match nul (1-1) que les deux équipes se séparent. De la déception et des regrets pour les Camerounais ; de l’espoir pour les adversaires qui jurent d’arracher leur ticket qualificatif dans deux semaines à Cape Town. D’ailleurs, « rien n’est joué, tout est possible, mais je pense qu’on va se qualifier. Nous sommes censés rentrer à la maison faire notre job, pas de défendre, mais on tentera de marquer un but pour consolider cette avance », rassure Ephraïm Mashaba, le sélectionneur de l’Afrique du Sud. Balle au centre. Les autorités sportives qui n’ont d’yeux que pour les Lions Seniors, sont prévenus.

© Christian TCHAPMI | Le Messager 

Fiche technique 

Cameroun: 1-Joseph Fabrice Ondoa ; 3-Bana Moussa ; 20-Abanda Koa Nicolas ; 19-Boubakari Alim ; 24-Bagnack Franck ; 6-Kunde Malong Pierre (Ephraïm Yosanguim, 47e) ; 7-Tabékou Serges (Christian Mougang, 49e) ; 11-Tah Briand ; 22-Ebwellé Alain Richard (Moustapha Djidjiwa , 81e) ; 12-Etemé Adamou Achille (but, 47e) ; 18-Bassama Ntsolé Richard. Remplaçants : 2-Ngah Fabrice ; 25-Stéphane Kamaha ; 10-Christian Mougang ; 4-Ephraïm Yosanguim (Cj, 60e) ; 21-Daniel Alvin Kombi ; 14-Moustapha Djidjiwa ; 23-Emmanuel Mahop 
Entr : Aboubakar Souleymanou 


Afrique du Sud : 16-Dumisani Msibi (Jethren Barr, Cr à la 80e) ; 2-Motjeka Madisha ; 12-Maphosa Modiba ; 14-Denwin Farmer ; 5-Ayabulela Magqwaka ; 8-Tlotlo Leepile (Sphelele Luthuli, 70e) ; 25-Morne Nel ; 11-Pule Maraisane ; 15-Fagrie Lakay ; 17-Tshepo Chaine (Dikgang Ngocobo) ; 9-Siyanda Ngubo (but, 63e). Remplaçants : 1-Jethren Barr ; 3-Bongani Mathebula ; 4-Khumbulani Mkhize ; 24-Ryan Christian ; 18-Sphelele Luthuli ; 19-Skhumbuzo Mazibuko ; 23-Dikgang Ngocobo 
Entr : Ephraïm Mashaba

Populaires cette semaine

To Top