Actu'Décalée

Élève au College de la Vallée, il poignarde son camarade

assassinat-crime-couteau-Élève-college

Une dispute de bistrot, un jeune élève du Collège de la Vallée poignardé, son agresseur lynché par la foule samedi à Mboko.

Deux élèves sont actuellement internés dans des formations sanitaires de Douala. Tous les deux en classe de 1ère au collège La Vallée sont dans un état critique. L’un, âgé de 20 ans, se trouve à l’hôpital militaire de Bonanjo, l’autre, 22 ans est interné à l’hôpital de district de Logbaba. Le premier a été sérieusement poignardé à l’arme blanche par son camarade dans la soirée de samedi. Le drame s’est produit dans la rue au quartier Mboko, arrondissement de Douala III, où ces deux jeunes résident.

L’agresseur, qui tentait de s’enfuir, a été rattrapé par la foule

D’après les éléments de la brigade de gendarmerie de Nyalla, le jeune Armand marchait dans la rue lorsque son camarade, François, l’a pris par surprise. Il lui a porté un violent coup de couteau à l’abdomen. La victime s’est écroulée, en tenant son ventre d’où sortaient déjà les viscères. Elle a été transportée de toute urgence à l’hôpital par des témoins qui assistaient au drame. L’agresseur, qui tentait de s’enfuir, a été rattrapé par la foule, qui va le battre au point de le plonger dans le coma. Il sera conduit lui aussi à l’hôpital par les forces de l’ordre qui arrivent sur les lieux. Selon elles, son état est aussi préoccupant que celui de sa victime.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

Des témoins racontent la dispute que les deux élèves ont eue au sujet d’un banc

CT a appris que c’est pour une histoire de banc que les deux élèves en sont arrivés là. La veille, le vendredi en journée, les deux camarades se trouvaient dans un bistrot en face de leur établissement. Des témoins racontent la dispute que les deux élèves ont eue au sujet d’un banc. Tous les deux voulaient le récupérer pour s’asseoir. La dispute va s’envenimer et les jeunes gens en viendront aux mains. Les autres élèves tenteront de les calmer, en vain. A la fin, l’un d’eux, mécontent ne digère pas l’affaire. Et promet de se venger.

Josy MAUGER

Populaires cette semaine

To Top