Diaspo'Actu

« A quoi sert la diaspora Camerounaise? » la réponse

diaspora-camerounaise

En réalité, la diaspora camerounaise ne sert à rien parce qu’en Afrique en miniature les camerounais/es ne servent ABSOLUMENT à rien, sont donc inutiles dans la société.

chateau2-la-diaspora-Camerounais

la-diaspora-Camerounaise

Comme les camerounais/es sur leur terre ancestrale ne servent ABSOLUMENT à rien, sont inutiles et « sont des mendiants assis sur une mine d´or»[1] d’après le Dr. Fokam, alors les autres nations ont eu pitié d’eux en leur offrant des green-card afin qu’ils puissent se valoriser humainement, c’est à dire leur ont donnés l’occasion d’être aussi des êtres différents des animaux imbéciles.

Pour mieux saisir le sens d’ ABSOLUMENT à rien et inutile, il faut juste scruter l’héritage de chaque camerounais/e de la diaspora. Ils sont pour certains les enfants des pauvres ou très pauvres, pour d’autres les enfants des riches-voleurs, et enfin les enfants venu/e/s de toutes les autres couches sociales, ici lettrés – long-crayon/ne/s, illettré/e/s ou analphabètes, intellectuel/le/s lettré/e/s et intellectuel/le/s illettré/e/s, du « mboko » et du « kwat », du « pala-pala », etc…

Sur la terre ancestrale, l’enfant du ministre ou du voleur-riche-voleur a une valeur égale à log de 1000, l’enfant de intellectuel/le/s illettré/e/s log de 100, l’enfant du pauvre illettré/e/s ou analphabètes, c’est log de 1 ; mais une fois hors du territoire national, tous et toutes ont la valeur  égale à log de 1. Ici, log est pris à la base 10.

Riche ou pauvre doit travailler au moins de 12h, 16h, 24h par jour à la sueur de son front. Ce qu’il gagne honnêtement hors du territoire c’est à la sueur du front, c’est créativité, imagination! Le fils ou fille de papa-maman n’existe pas comme au pays, parce que le log de 1 prime !

C’est même quoi avec cette diaspora, la nuit, le jour !?
Au fait c’est l’inverse de la question Mr. Michel Michaut Moussala qui est intéressante, qu’il doit répondre parce qu’il est journaliste au Cameroun et non loin de l’aéroport de Nsimalen ou de Douala international Airport. Voici la question :
Pourquoi les « mendiants » camerounais « assis sur une mine d’or » plient-ils chaque jour bagage pour s’expatrier? Et pourquoi les green-card font si courir les « mendiants » camerounais ?

Le point qui a attiré l’attention dans son texte [2] publié le Samedi 04 Octobre 2014 10:05:42, Aurore Plus, est celui-ci: « Un certain nombre de Camerounais de la diaspora dispense des enseignements supérieurs publics dans les établissements d’enseignement supérieur public et privé. C’est une bonne chose, mais pourquoi ne rentrent-ils pas définitivement mettre leur expertise au service de leur pays »

« définitivement »? Hein ! Huummm !
Peut-être Monsieur Michel Michaut Moussala ne sait pas, dans l’Afrique en miniature profonde, de l’École maternelle à l’Université en passant par l’école primaire et le secondaire, il n’y pas au niveau basique :
–    de toilettes, si il y a une toilette c’est rempli de caca, car pas de service d’entretien parce que la caisse est détournée
–    les enseignant/e/s écrivent avec de la craie blanche sur les tableaux pourris, même le stylo il n’y a pas.
–    La craie arrive même difficilement dans les mains des enseignant/e/s ; En zone rurale ou urbaine reculée, ça n’arrive même pas. Les enseignant/e/s sont obligés de mendier auprès des  lépreux pour avoir une barre de craie.
–    les salles de classes ne sont pas lavées quotidiennement contrairement aux pays tels que l’Allemagne ou les USA. Un arrêt, dans ces deux pays, l’Ingénieur est au service de la nation, c’est grâce à eux et leurs enseignant/e/s que les rues sont nettoyées et lavées. Entre enseignant/e/s de la maternelle jusqu’à ceux de l’Université, il n’y a pas de discrimination. Ils travaillent tous et toutes mains dans la main.

Nous suivre ►► Facebook   Twitter   Instagram   Youtube 

–    Si il y a des battants de fenêtres dans les salles de classe, elles sont couvertes de poussière épaisse ; Enseignant/e/s et élèves doivent aspirer la poussière à longueur de journée, heureusement que leur séjour sur 24h n’excède pas 8h par jour sinon ….
–    À cette ère de la numérique, il n’y a pas d’ordinateurs ; si il y a deux ou cinq, la salle est fermée de peur que si les machines tombent en panne, le responsable sera chargé de détournement de biens publics…Mieux on ferme les bêtises pour être à l’abri du chantage médiatique.
–    Etc…

En résumé, l’enseignant/e en Afrique en miniature, citoyen/ne chargé/e et irresponsable de l’avenir des camerounais est l’imbécile de la nation qui a accepté malgré lui de « brouiller » les conditions de travail les plus insalubres. L’Élite bandite pour masquer son irresponsabilité organise des journée d’Excellence en primant ce qu’on appelle désormais et pompeusement « les meilleurs élèves ». oyé ! Ces derniers tomberont d’ici dans la marmite des « mendiant/e/s » de la République, contraints à être par défaut  soûlards des bars ou alors à être pasteurs-prêtres- escrocs des femmes amoureuses de deux cœurs à fois. Le jour de la célébration de l’enseignant, l’Élite bandite leur offrira 500.000 FCFA pour aller boire dans les bars galeux sans WC du département.

Mr. Michel Michaut Moussala vous êtes sans doute un grand journaliste, peut-être riche, donc, vous pouvez vous payer le luxe de vous rendre dans l’arrière-pays pour filmer l’état des lieux. Je vous invite à visionner cette vidéo :
[youtube http://www.youtube.com/watch?v=O7rT3LtVLL8&w=420&h=315]

Au niveau basique, l’enseignant/e ne peut pas être à la fois enseignant/e, laveur de salles de classe, peintre des tableaux pourris et rongés par les termites, chasseurs de rats dans les salles de classe, maçon pour remplir les nids de poules dans les salles de classe, marketiste pour les nouveaux élèves ou étudiant/e/s, démarcheur pour avoir des ordinateurs, etc…Ailleurs, il n’y pas ce type d’enseignant/e sorcier et vampire comme en Afrique en miniature.

Mr. Michel Michaut Moussala, le Dr Paul K. Fokam déclarait dernièrement : « l’Afrique pour se développer doit produire des ingénieurs en masse » [3]. Cette déclaration ne concerne nullement  l’Afrique en miniature ! Ce qui nous intéresse sur la terre ancestrale camerounaise, c’est boire, manger, boire et être inutile de génération à génération. C’est bon comme ça pour nous ! N’est pas les médias entretiennent ce « way of live »!?

Sources :
[1] http://www.camer.be/26884/28:24/cameroun-les-camerounais-sont-des-mendiants-assis-sur-une-mine-dor-dr-paul-k-fokam-lemergence-et-la-mentalite-necessaire–cameroon.html

[2] http://camer.be/36316/11:1/cameroun-a-quoi-sert-la-diaspora-camerounaise-cameroon.html

[3] Lu sur FB et écrit par la journaliste Annie Payep: « J’ai pris part ce matin à l’ouverture des journées nationales du management sous le thème: Évaluation, coaching et développement du personnel. Quelques extraits de la « leçon inaugurale » du Dr Paul K. Fokam, président de Afriland First Bank Group et président des ‪#‎JNM‬ 2014. Pour lui 2 éléments: « Travail et savoir ».  » l’Afrique pour se développer doit produire des ingénieurs en masse. 100 000/an au lieu des 5 000/an aujourd’hui ». « Et ces 5 000 ingénieurs sont pour la plupart récupérés par l’occident ». « Today la ‪#‎France‬ pays développé produit chaque année 30 000 ingénieurs. 700 000 pour l’‪#‎Inde‬ et la ‪#‎Chine‬ 1 000 000. L’Afrique traîne ». Paul Fokam de rappeler que l’occident a travaillé « 108h/semaine au début du 18e siècle pour se développer ». Il trouve que les « 40h/sem appliquées en ‪#‎Afrique‬ sont minables et ne nous permettront pas de rattraper le retard ». « Aucune indépendance n’est valable si elle n’est pas économique. L’#Afrique doit développer son potentiel humain ». « Les gouvernements d’#Afrique doivent donner leur chance aux entreprises africaines. Leur accorder le droit à l’erreur pour apprendre ». « L’échec est une opportunité de recommencer avec intelligence ». Mais « l’entreprise ne doit pas tolérer les erreurs répétitives ». « l’#Afrique doit quitter de l’éducation de récitation à celle du questionnement. » Voilà ma part que j’ai retenu.»

© Camer.be : Lydie Seuleu, USA

Populaires cette semaine

To Top